Accueil POSMODEV Qui sommes nous...? notions de base 13 Astuces pour activer le développement postural Questions diverses, définitions
BABYTEST Importance de la proprioception dans le développement Trouble de coordination centrale (T.C.C.) L'infirmité motrice cérébrale (I.M.C.) Education motrice: mythe ou réalité..?
Le concept Vojta Formation Vojta en Europe En savoir plus sur la thérapie de V. Vojta Installation de l'enfant IMC critères comparatifs des concepts physiothérapiques


EVOLUTION DES SURFACES D'APPUI
AU FIL DU DEVELOPPEMENT POSTURAL



Pendant la première année de vie tout enfant valide élabore activement et automatiquement des surfaces d'appui, les " polygones de sustentation", indispensables à la stabilisation du corps dans l'espace et au développement de mouvements finalisés.
Ces polygones de sustentation évoluent, mais restent triangulaires jusqu'à la fin du troisième trimestre.
Dans les diverses affections neurologiques précoces , susceptibles d'altérer le développement postural, la construction active de ces polygones de sustentation est altérée ou compromise dès les premiers mois de vie. Cette altération précoce du développement postural est lièe au déficit de coordination musculaire qui perturbe l'organisation en synergie fonctionnelle des ensembles musculaires.

3 mois, posture dorsale: triangle 2 omoplates , sacrum. La tête n'est pas un point d'appui car elle doit rester mobile pour s'orienter (fig. 1).

3 mois , posture ventrale: triangle 2 coudes, pubis. La tête est portée au dessus et à l'extérieur du polygone. C'est le premier étage du redressement symétrique sur les membres supérieurs (fig 2).

4,5 mois, posture ventrale: triangle 1 coude, bassin , genou opposé. Brève apparition d'une diagonale allant d'un coude au genou opposé (à l'occasion d'une activité de préhension avec rotation axiale et transfert latéral du centre de gravité (CG) vers le côté du coude porteur (fig. 3).

6 mois , posture ventrale: triangle 2 mains (ouvertes) , pubis. C'est le second étage du redressement symétrique sur les membres supérieurs (fig. 4).

7-8 mois, posture latérale: triangle bassin , genou, coude; premier étage du redressement latéral avec rotation axiale (fig. 5).

9-10 mois, posture oblique: triangle bassin, genou, main ; second étage du redressement latéral avec rotation axiale. Posture de transition lors du passage en position assise ou du passage en quadrupédie (rarissime lors d'un dévloppement pathologique) (fig. 6).

En fin de troisième trimestre, avec l'élévation dans l'espace du CG par appui sur les membres et l'amorce de la locomotion quarupédique, ces polygones sont remplacés par des lignes virtuelles allant d'un membre supérieur au membre inférieur opposé où se trouvent les points d'appui constituant ainsi de simples "diagonales d'appui". Ces diagonales d'appui seront incluses dans les nouveaux polygones de sustentation utilisés lors de la verticalisation.

9-10 mois, locomotion quadrupédique croisée: diagonale (vituelle) d'appui (fig. 7).

10-12 mois, verticalisation par traction des membres supérieurs (fig. 8).

PRINCIPAUX JALONS
DU DEVELOPPEMENT POSTURAL ET MOTEUR OPTIMAL


TRIMESTRE 1
TRIMESTRE 2
TRIMESTRE 3
TRIMESTRE 4
TRIMESTRE 5

POSITION DORSALE:
a b
0 à 8 sem.: position asymétrique (a): l’axe du corps s’incurve, la tête passe d’un côté à l’autre, n’est pas tenue en position médiane.
6-8 sem.(b): attitude souple en escrimeur dès que l’enfant cherche à s’orienter et à établir une relation avec son environnement.
2-3 mois: symétrisation progressive de l’axe corporel, tête médiane, stabilité de la posture, première expression motrice par les membres suppérieurs: gestes saccadés, d’aspect circulaires, coudes tendus, mains ouvertes.

POSITION VENTRALE :
c
0-8 sem: appui sur les avant-bras, poids sur les poignets.
d
3 mois
: progressivement appui symétrique sur 2 coudes (d) la tête est alors portée, orientable et libre en rotation.
POSITION DORSALE:
e
Dès 3 mois: symétrie corporelle (e), tête médiane et rotation libre (sans déséquilibre du corps), attitude moyenne des 4 membres portés dans l’espace (90° de flexion des membres inférieurs), stabilité de la position dorsale qui permet à l’enfant d’établir instantanément et constamment une relation fiable avec son environnement (sécurité posturale).
f
C’est une condition nécessaire à l’apparition de la préhension à 4 mois (f): d’un côté ou de l’autre avec la main correspondante, puis vers 4,5 mois sur l’axe corporel , et vers 5 mois, au delà de cet axe pour suivre un objet. Cette poursuite annonce le futur retournement dos-->ventre. NB: La préhension manuelle induit habituellement une préhension associée automatique des pieds.
En fin de trimestre 2, la flexion des genoux diminue.

POSITION VENTRALE:
g
4,5 mois: appui sur 1 coude (g): préhension d’un objet en avant sans créer de déséquilibre par appui latéral automatique sur le genou du même côté.
POSITION DORSALE:
h
6 mois: retournement dos-->ventre (h)
Coordination bimanuelle pour manipuler les objets, les porter à la bouche, puis pour les examiner à distance.
i
Coordination mains- pieds (i), puis mains-pieds-bouche
J
7 mois: coucher latéral stable, épaule au sol, puis en appui sur un coude (j:8 mois), et station assise oblique sur une main (k: 9 mois).
k

POSITION VENTRALE:
l
6 mois: appui sur les 2 mains ouvertes (l);
7 mois: retournement coordonné ventre-->dos (sans chute);
8-9 mois: ramper en phoque (traction par les membres supérieurs) de courte durée, car cette activité se transformera rapidement en quadrupédie croisée.
m
9-10 mois: passage assis par position quadrupédique préalable et transfert latéral du corps (m)
n
9-10 mois: station assise libre (membres inf. étendus, souples)

9-10 mois: quadrupédie croisée (o) et verticalisation en se hissant par les membres supérieurs (p)
12 mois: pas latéraux en appui sur les 2 mains (le long des meubles)
12-15 mois: station érigée libre et marche libre

Accueil POSMODEV Qui sommes nous...? notions de base 13 Astuces pour activer le développement postural Questions diverses, définitions
BABYTEST Importance de la proprioception dans le développement Trouble de coordination centrale (T.C.C.) L'infirmité motrice cérébrale (I.M.C.) Education motrice: mythe ou réalité..?
Le concept Vojta Formation Vojta en Europe En savoir plus sur la thérapie de V. Vojta Installation de l'enfant IMC critères comparatifs des concepts physiothérapiques